Complémentaires santé

 

Les conséquences d'une mauvaise observance sont très importantes et sont parfois sous-estimées, en effet la non-observance entraine l'augmentation des risques :

  • de passages aux urgences  -> +50%

  • d’hospitalisation -> +86%

  • de fractures -> +21%

 

Selon la HAS, la polymédication est, chez le sujet âgé, habituelle et souvent légitime. Mais elle diminue l'observance des traitements, et a un coût élevé. Mieux prescrire et être plus observant chez le sujet âgé est ainsi un enjeu de santé publique.  

 

Par ailleurs, selon l’étude de l’IMS Health-France la non-observance aurait un coût de 9 milliards d’euros pour la Sécurité Sociale.

Pill'up ?

 

Le dispositif est constitué de deux composants communiquant :

 

  • Un bouton « intelligent » à fixer sur l’emballage secondaire des médicaments

 

  • Une application disponible sur son Smartphone personnel